PCR HaGAL : bilan des activités 2018


Programme : PCR HaGAL.

Responsable : Florian Baret, Docteur en Archéologie (E-C contractuel à l’Université de Tours, CeTHiS-EA 6298 ; chercheur associé au CHEC-EA 1001, Université Clermont Auvergne ; ArchéoTek).


PCR HaGAL : Habitat Groupé Antique de la cité des Lémovices : bilan des activités 2018.

Le PCR HaGAL est né dans le courant de l’année 2018 sous l’impulsion du SRA de Limoges concrétisant ainsi les espoirs et les projets de ces premiers membres. Comme tout projet collectif, le démarrage d’une telle entreprise nécessite au départ de mettre en place son armature, son architecture et ses outils de travail. C’est l’objectif que ces membres – 16 chercheurs d’origine institutionnelle diverses : Université, CNRS, INRAP, Eveha, Ministère de la Culture, bénévoles – se sont fixés pour 2018. Après cette première année probatoire, le PCR est prévu pour se développer sur les années 2019 à 2021.

Le projet se donne comme objectifs :

  • de valider et compléter l’identification des habitats groupés tout en procédant à un classement des sites selon un indice de fiabilité qui distinguera les habitats groupés avérés, hypothétiques et potentiels ;
  • d’établir une notice détaillée, au sein d’une base de données en ligne, de chaque site et de leur environnement (géologique, géographique, archéologique) ;
  • d’établir un plan normalisé pour chaque occurrence ;
  • renouveler la documentation archéologique d’un maximum de site ;
  • d’établir une classification fonctionnelle et hiérarchique de l’habitat groupé lémovice à partir de descripteurs archéologiques ;
  • renouveler la perception de l’organisation de la cité lémovice et du rôle des habitats groupés dans la dynamique du peuplement et le quotidien des populations, dans le développement économique, en lien avec les réseaux de communication (routiers et fluviaux) tel qu’ils sont actuellement perçus.

Ces objectifs sont déclinés à travers plusieurs axes de recherche plusieurs questions sous-tendues :

  • quelle est la composition du réseau urbain lémovice (en terme de faciès d’habitat) ?
  • comment se développe spatialement le réseau urbain au sein du territoire ?
  • à l’échelle du site, comment s’organise morphologiquement les habitats groupés ?
  • quelles sont les activités économiques qui animent les sites, quel est leur poids dans les productions (agricoles, artisanales, minières) et la consommation ?
  • quelle place occupent les habitats groupés, comme organismes sociaux, dans la vie des populations ?
  • quel est le rôle des habitats groupés dans les dynamiques de développement de la cité ?

L’ensemble de ces questionnements nécessite une approche multiscalaire : à l’échelle du site pour appréhender la morphologie et l’organisation interne des habitats groupés ; à une échelle locale pour comprendre le rôle des agglomérations dans le développement micro-régional en éclairant les relation entre villes, campagnes et réseaux de communication ; à l’échelle régional pour étudier les réseaux, le développement de la cité et l’émergence d’inégalités de développement par la compréhension de l’impact du fait urbain.

Le choix de la terminologie d’« habitat groupé » qui apparaît la plus neutre et la plus générale marque les choix de l’équipe dans une étape historiographique et rejoint en cela plus autres entreprises régionales, même si le terme d’agglomération peut être maintenu pour des nécessités d’écriture. Il s’agit en effet d’intégrer l’ensemble de la hiérarchie urbaine, du plus petit regroupement de quelques habitats au chef-lieu de cité qui reste la référence en terme d’urbanisme.

Afin de répondre pleinement à la richesse des problématiques et des objectifs, plusieurs axes de recherche – complémentaires, progressifs et multiscalaires – ont été définis pour mener à bien ce projet. Chaque axe se compose de plusieurs actions à mener qui correspondent à autant d’étapes à réaliser mais à un ou plusieurs livrables permettant de suivre la progression des travaux :

  • Axe 1 : Acquisition de données nouvelles
    • Action 1.1 : Synthèses bibliographiques
    • Action 1.2 : Acquisition de données nouvelles par les méthodes de prospection
    • Action 1.3 : Campagnes de fouilles
  • Axe 2 : Mise en forme des données
    • Action 2.1 : Notice descriptive normalisée et base de données
    • Action 2.2 : Définition de descripteurs archéologiques normalisés
    • Action 2.3 : Cartographie multiscalaire des données
  • Axe 3 : Analyse et synthèse des données
    • Action 3.1 : Morphologie des habitats groupés
    • Action 3.2 : Classification fonctionnelle et hiérarchique des habitats groupés
    • Action 3.3 : Agglomérations et réseaux de communication
    • Action 3.4 : Les réseaux urbains de la Protohistoire au premier Moyen Âge
  • Axe 4 : Analyse thématique
    • Action 4.1 : La vie quotidienne au sein des agglomérations
    • Action 4.2 : Les agglomérations dans l’économie de la cité
    • Action 4.3 : Agglomérations et ressources naturelles : le cas des mines
    • Action 4.4 : Agglomérations et habitats ruraux

Le démarrage du PCR a donc été marqué par la mise en place, dès cette année, de plusieurs outils (gestion bibliographique, base de données en ligne) et choix technique, par la répartition des notices à réaliser entre les membres (leur achèvement est prévu pour la fin d’année 2020), et par la réalisation des premières opérations de terrain rattachées au PCR : sondages à Blond (bois de la Tourette, sous la direction de F. Baret), prospection inventaire à Ahun (direction C. Chevalier), prospection géoradar à Ahun (direction C. Maniquet).

Le programme de travail établi pour les trois années à venir, qu’il s’agisse des notices, des opérations de terrain et des manifestations scientifiques augure d’un dynamisme fort qui offre l’espoir de résultats novateurs permettant à la cité des Lémovices de devenir une nouvelle région de référence dans l’étude des habitats groupés de l’Antiquité.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.